Cultural & Historical

Connue principalement pour être l'île d'Hippocrate, le père de la médecine, Kos propose à ses visiteurs de nombreux lieux culturels et historiques à découvrir, comme l'Asclépiéion, l'ancienne agora, le Château des chevaliers et bien plus encore.

Asclépiéion

Le plus important des anciens sites de l'île se trouve au sud-ouest de la ville de Kos. Un sanctuaire religieux dédié à Asclépios, utilisé aussi comme centre médical et école de médecine. Selon la légende, il fut bâti au 3e siècle av. J.-C. par Hippocrate, le père de la médecine. Ces ruines sont réparties sur trois étages. Le propylaeum, les bains publics de l'ère romaine et les ruines des chambres d'invités se trouvent au premier étage. Au deuxième, vous pouvez apercevoir un autel dédié à Cyparisse et Apollon, avec le temple d'Apollon à l'est et le premier temple d'Asclépios à l'ouest. Les ruines du temple qui devait lui succéder, le jadis glorieux temple d'Asclépios, se trouvent au troisième étage. Un petit musée en contrebas préserve les anciennes inscriptions.

L'ancienne agora

L'ancien centre de Kos est un centre économique, politique et social important qui occupe une grande partie de la zone au sud du château. Au 4e siècle av. J.-C., il s'agissait de la première ville à être bâtie avec des pierres. Les colonnes massifs de la Stoa, les ruines du temple d'Aphrodite, le temple d'Hercules datant du 2e siècle av. J.-C. et la basilique chrétienne du 5e siècle sont des monuments incontournables. Le site clôturé est généralement ouvert toute la journée.

Le Château des chevaliers

Bâti sur les ruines d'une ancienne forteresse, le Château des chevaliers se situe à l'entrée du port de la ville de Kos. Entouré de deux séries de murs, le château était autrefois un îlot à part entière jusqu'au début du 20e siècle. En effet, en lieu et place de l'avenue Foinikes de nos jours, se trouvait un fossé rempli d'eau séparant le château du reste de l'île. Le château était connecté au reste de l'île par un pont ayant été préservé et se trouvant à proximité de l'arbre d'Hippocrate.